Location de Salles

La commune de Sainte-Marie vous accompagne dans l’organisation de vos festivités et met à votre disposition plusieurs salles.

La Salle de réception des Ardoisières

 

La salle des Ardoisières, d’une capacité de 400 places, est la plus grande disponible sur la commune.

Elle compte un hall d’accueil, un bar, un vestiaire, une sonorisation, un vidéo projecteur, une scène et des loges.

Vous pouvez consulter :
– les tarifs
– le règlement de salle

 

 

La Salle Henri Lucas

La Salle Henri Lucas, d’une capacité de 80 places, peut accueillir tout type de réunion, grâce à son espace kitchenette.

Elle est située dans le bâtiment de la Salle des Sports.

Vous pouvez consulter :
– les tarifs
– le règlement de salle

 

 

 

L’Espace Associatif

 

Située à proximité immédiate du Centre-Bourg, dans l’Espace Associatif, la salle Les Mésanges, accueille les réunions et événements des associations présentes sur la commune, dans la limite de sa capacité de 50 places.

Vous pouvez consulter :
– les tarifs
– le règlement de salle

 

Ordre Public – Sécurité – Salubrité

Le Maire est titulaire de pouvoirs propres. En matière de police administrative, il est chargé de maintenir l’ordre public, défini dans le Code général des collectivités territoriales comme le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Il s’agit également de polices spéciales (baignade, circulation…).

Quelques exemples :

  • Alertes météo pour les risques : vents violents, pluies, inondations, orages, canicule, neige-verglas, incendies…
    Plus d’informations sont disponibles sur le site de les-dangers-du-monoxyde-de-carbone L’Agence Régionale de Santé (ARS) rappel les dangers du monoxyde de carbone.

    Les épisodes de froid sont marqués par une recrudescence des intoxications au monoxyde de carbone (CO), lourdes de conséquences sur la santé.

    Provocant plusieurs décès par an, ce gaz inodore et invisible est la première cause de mortalité par gaz toxique en France. En Bretagne, entre le 1er septembre 2016 et le 31 mars 2017, 63 affaires ont été signalées et investiguées, impliquant 145 personnes dont 125 ont été transportées vers un service d’urgence, 57 hospitalisées et 20 dirigées vers un service de médecine hyperbare.

    Il est important de noter que depuis début juillet 2017, hors période de chauffe, 5 affaires ont été recensées dans le département.

    Le monoxyde de carbone résulte plus particulièrement d’une mauvaise combustion des dispositifs fixes de production d’eau chaude et de chauffage, quelle que soit la source d’énergie utilisée (gaz, fuel, pétrole, bois…), associée le plus souvent à une insuffisance de ventilation.

    Les appareils mobiles à combustion non raccordés, et notamment les chauffages d’appoint utilisés en continu, sont des dispositifs susceptibles de conduire également à des émanations importantes de ce gaz toxique.

    Il en est de même de l’utilisation inappropriée, dans des espaces clos lors de travaux ou de circonstances particulières (tempêtes, inondations, coupure d’électricité…), de matériels équipés d’un moteur thermique, tels que les groupes électrogènes ou les motopompes. Ces derniers doivent impérativement être placés à l’extérieur des locaux.

    Le maintien d’une aération permanente dans les locaux, la vérification des équipements et de leurs conditions d’installation ainsi que l’entretien des conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié au moins une fois par an demeurent les principaux gages de sécurité.

    En cas de suspicion d’une intoxication au monoxyde de carbone (maux de tête, nausées, vomissements…), les consignes sont les suivantes :

    Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;

    Arrêter les appareils de combustion si possible ;

    Faire évacuer les lieux ;

    Appeler les secours (112, 18 ou 15) ;

    Ne réintégrer les locaux qu’après l’avis d’un professionnel.

    Pour plus d’informations : « lire « 

    Inventaire de végétation

    sous le réseau électrique basse tensionNous vous informons que le bureau d’études environnemental et cartographie « PG Inventaire » interviendra sur la Commune à partir du 06 juin 2017 ;avis-de-passage
    Il sera en charge de réaliser un inventaire de végétation sous le réseau électrique basse tension, nécessaire pour l’entretien de ces lignes. Ce bureau d’études est missionné par la société ENEDIS. Merci pour votre compréhension

    Circuler sur les routes départementales d’Ille-et-Vilaine

    Le département d’Ille-et-Vilaine vous informe sur les conditions de circulation sur le réseau des routes départementales : travaux d’entretien ou de modernisation, itinéraires de déviations, viabilité hivernale en cas de neige, verglas, inondations Lien.

Agence Postale communale

agence-postale-communale
L’agence de La Poste est située dans les locaux de la Mairie, au 1 Rue Mathurin Poirier.

Horaires d’ouverture
lundi et vendredi après-midi : 14h00 à 17h30
mardi et jeudi matin : 8h30 à 12h00
mercredi et samedi matin : 9h30 à 12h00.

Contact : 02.99.72.69.70.

Services proposés

Services Postaux :
Vente de produits postaux : timbres, enveloppes (dont enveloppes de réexpédition), colis, lettre suivie (nationale et internationale), produits Chronopost (enveloppe, pochette et boite),
Vente de recharges de téléphone (la poste mobile uniquement),
Envois en France et à l’international de courriers et colis,
Affranchissement du courrier et colissimos (dont les recommandés),
Service de retrait de documents et marchandises,
Procuration postale (service gratuit).
Vente ponctuelle de Monnaie de Paris : la collection Jean Paul Gaultier est disponible jusqu’en février 2018.

Services Bancaires :
Retraits et dépôts sur son compte bancaire,
Virements.

 

Mairie – Etat Civil

Qu’est-ce que l’Etat-civil ?

La gestion de l’état-civil incombe aux communes : tout événement relatif à l’état-civil doit faire l’objet d’un acte dressé sur un registre spécial, selon des règles très précises, par une personne chargée des fonctions d’officier de l’état civil. Les actes juridiques de l’état-civil concernent essentiellement les naissances, les mariages et les décès, qui font l’objet d’une déclaration obligatoire à la mairie de la commune où ils se produisent.

L’acte de naissance est délivré à la suite de la déclaration de naissance (celle-ci doit être faite dans les 3 jours, que l’enfant soit né vivant ou non). L’acte de décès est établi au vu du certificat de décès délivré par un médecin. Enfin, le mariage donne lieu à un acte de mariage ; à l’issue de la cérémonie de mariage, les époux
reçoivent un livret de famille, qui contient l’extrait de l’acte de mariage et dans lequel seront regroupés, tout au long de leur vie, les renseignements relatifs à leur famille (actes de naissance, divorces, etc.).

D’autres événements sont également enregistrés en marge des
registres, à la suite d’une décision judiciaire (divorces, adoptions,
reconnaissances de paternité).

Que dois-je faire si … ?

  • Je veux déclarer une naissance :
    se rendre à la Mairie du lieu de naissance
  • Je veux déclarer un décès :
    se rendre à la Mairie du lieu de décès
  • Je veux obtenir un document d’état-civil (acte de naissance, de mariage ou de décès) :
    contacter la Mairie du lieu de l’événement
  • Je veux bénéficier d’un Pacte Civil de Solidarité (PACS) : s’adresser à la mairie de votre domicile ou auprès d’un notaire. 
    L’enregistrement des pactes civils de solidarité (Pacs) a été transféré à l’officier de l’état civil de la mairie depuis le 1er novembre 2017. Le passage du Pacs en mairie (et non plus au tribunal) est une mesure de la loi de modernisation de la justice du XXIe siècle publiée au Journal officiel du 19 novembre 2016 (article 48).


    Pour toute information complémentaire, nous vous invitons à consulter le site officiel Service-Public.fr